Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Un enfant, un projet

Le rêve pour un couple ? Avoir un enfant. Faire de cette belle histoire d’amour une partition à trois, voire plus. On fantasme le « petit » qui prendra les traits – les meilleurs, bien évidemment – de son amoureux ou de son amoureuse. Aujourd’hui, nous pouvons choisir notre conjoint. Notre vie. Ce qui n’était pas le cas des siècles précédents. Nos grands-parents et arrières-arrières arrangeaient les mariages des enfants. La liberté d’aimer n’existait pas. Et nombre de couples arrivaient à… s’aimer malgré tout ! Avoir des enfants, à cette époque, permettait de souder, ou non, ces deux « étrangers » et scellait enfin le devenir social – et économique – des familles.

Aujourd’hui, le couple est libre. Et de cette liberté naît parfois – aussi – quelques angoisses. Lorsque l’on choisit tel ou tel partenaire, on obéit le plus souvent à des distorsions de la réalité qui tendent toutes à faire coïncider l’image du partenaire avec l’image idéale que l’on porte en soi.
Ce qui peut amener quelques désillusions. Mais vouloir changer l’autre comme l’on voudrait qu’il soit – et non l’accepter comme il est – ne peut provoquer que des frustrations. Etre deux – et s’envisager à trois ou plus – c’est construire sa dynamique de couple et son propre mode de fonctionnement. Cette construction prend du temps. Ne vous inquiétez pas.

 


Back to Top ↑