Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Fusion mère-enfant : trouver sa place

Pourquoi des mamans passent leur temps avec leur enfant, les regarde souffler, au point de tout partager avec lui ?

Quelques explications préalables :

Dans le ventre, entre bébé et maman, il existe déjà un rapport fusionnel et qui perdurera de nombreuses années encore. Vers 5-7 ans, il est essentiel que cet attachement se déplace au reste de la famille, au père, au frère, à la sœur, aux grands-parents, amis, etc. Certains spécialistes affirment que toute la socialisation du petit se joue durant cette période, il doit prendre conscience qu’il est une personne à part entière. Un défaut dans ce sens peut l’amener à être dans l’incapacité d’établir des limites de son « moi » avec l’extérieur.

La complicité au sein d’une famille n’est que bénéfice. On se raconte ses secrets, on partage le quotidien et les parents sont rassurés car ils ont l’impression de tout connaître de leur enfant. Il éprouve, ainsi, une sécurité intérieure et se sent protégé. Cependant, cela peut nuire à son épanouissement. Trop de fusion avec son enfant implique que le couple est mis en stand-by. C’est le cas, notamment des familles solos. Il est primordial que maman ou papa ne culpabilisent pas de faire subir l’absence du conjoint à son enfant et que le parent n’oublie pas sa propre vie.

Il est important que la mère laisse la place au père. L’équilibre d’un enfant dépend de l’équilibre du couple parental. Si maman prend davantage sur elle, il prendra une place qui n’est pas la sienne. Le père joue un rôle des plus essentiels.

Pour se faire accompagner :

– Arcade sages-femmes

– L’Ecole des parents

Pour tous vos soucis, petits ou grands, Allô parents, tél. 022 733 22 00.

– Et le Centre périnatal


Back to Top ↑