Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Problème juridique

« Que tu sois victime ou que tu penses avoir fait quelque chose de mal ou d’interdit, tu veux en parler, connaître tes droits et obligations. Tu peux être conseillé. Téléphone à un(e) avocat(e) qui défend les jeunes. N’hésite pas! C’est confidentiel, anonyme et gratuit.» Voici, en substance, ce que propose Juris Conseil Junior, la permanence juridique téléphonique destinée principalement aux jeunes, créée en octobre 1995.

L’association est composée d’avocats, mais également d’intervenants dans le domaine de la jeunesse, comme des travailleurs sociaux, des pédiatres ou encore des psychologues; une équipe pluridisciplinaire essentielle pour résoudre certaines problématiques.

Objectif principal: créer une entité qui permet de promouvoir les droits des enfants dans l’optique de la convention des droits de l’enfant. JCJ permet ainsi aux jeunes d’accéder au droit et à la justice de plusieurs manières: une permanence juridique téléphonique gratuite, la formation continue grâce à des conférences interdisciplinaires, une collaboration avec le site Internet destiné aux jeunes.

En pratique: la permanence juridique téléphonique est assurée du lundi au vendredi, les jours ouvrables, par un avocat, volontaire et chaque jour différent (l’association en compte une trentaine), via un numéro d’appel fixe dévié directement à l’étude de l’avocat «de piquet». Le conseil est anonyme et gratuit.

Si urgence il y a, l’avocat de permanence peut recevoir le jeune à son étude. Cette première consultation est encore gratuite. Cependant, si une procédure s’avère nécessaire, l’avocat se charge de trouver le financement, en demandant soit l’assistance juridique, soit la participation financière des parents du consultant.

Public cible: exclusivement les mineurs (enfants et adolescents) et jeunes de moins de 25 ans en formation.

Les avocats peuvent répondre aux questions posées par les adultes de l’entourage des jeunes dans la mesure uniquement où cela touche un problème du jeune lui-même et non pas un problème de l’adulte.

Juris Conseil Junior, tél. 022 310 22 22.


Back to Top ↑