Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Difficultés scolaires

Quand consulter un logopédiste

Votre enfant bégaie ou semble en difficulté dans ses lectures… Comment savoir si le problème rencontré relève d’une maturation plus ou moins rapide ou d’un réel souci? Quelques éléments de réponses.

Signification. La logopédie est avant tout une thérapie visant à rétablir le fonctionnement d’une des activités humaines les plus complexes et fantastiques: le langage. A ce propos, il faut savoir qu’aucun des linguistes dans le monde ne peut expliquer entièrement comment fonctionne et comment s’acquiert le langage. Le logopédiste intervient au moment où il y a eu échec dans l’apprentissage du langage.

Quand consulter? L’enfant doit consulter au moment où l’entourage de l’enfant, a fortiori les parents, éprouve une inquiétude par rapport à la persistance – j’insiste sur ce mot – des difficultés et cela en dépit même des tentatives de résolution. Le logopédiste joue également un rôle important dans la prévention des problèmes de langage (crèches, écoles, etc.)

Du côté de l’école. L’enseignant ne signale pas le problème, il attire l’attention des parents sur l’existence même de la difficulté chez l’enfant. Ceci après avoir repéré la difficulté et cherché les moyens pour y remédier. C’est ensuite qu’il peut conseiller aux parents d’envisager une consultation auprès d’un logopédiste.

Symptômes. Toutes difficultés du langage:

– oral: problèmes d’articulation, retards de parole et de langage, cas plus importants de dysphasie (lorsque l’enfant s’exprime de manière incompréhensible), bégaiements, problèmes de déglutition et de voix.

– écrit: dyslexie, dysgraphie, complications en lecture (lire un texte et en comprendre le sens), dysorthographie.

Traitement. Il est essentiellement psychologique – pas psychothérapeutique, je le précise – et centré à la fois sur le langage et sur les problèmes qu’il pose. Nous mettons en place, outre une relation de confiance patient/logopédiste, des moyens extrêmement personnalisés, et plaisants, pour aborder la difficulté et trouver des solutions. N’oublions pas que l’enfant ou l’adolescent, voire même l’adulte, présentant des problèmes de langage, est souvent catalogué, entraînant une souffrance doublée de détresse, de tristesse et de colère. Il faut également prendre en compte tous ces sentiments liés à l’échec.

Consultations. Les logopédistes, regroupés au sein de l’ARLD (au niveau romand), reçoivent par le biais:

– de services comme les antennes de l’Office médico-pédagogique  et de l’unité de la Guidance infantile.

– des cabinets privés de logopédistes. Consulter l’annuaire téléphonique ou le site Internet.

Autre possibilité de soutien :

– Aspedah (Association Suisse romande de parents d’enfants avec déficit d’attention et/ou hyperactivité). Trois à dix enfants sur cent présentent quelques difficultés à demeurer attentifs, à rester tranquilles, à se conformer aux instructions. En famille, à l’école ou dans des activités sportives, l’intégration est souvent difficile, les performances scolaires sont en chute libre. Les enseignants s’interrogent, les parents s’épuisent, les enfants n’ont plus de motivation, ils souffrent. Que faire? Consulter un professionnel de la santé reste une priorité.

Depuis plus de dix ans, l’aspedah soutient les parents grâce à des échanges d’expériences vécues, une écoute et une compréhension de leurs problèmes, informe le public et les autorités, promeut la reconnaissance de ce syndrome, cultive les liens avec le corps médical et envisage des solutions quant à une meilleure intégration de l’enfant dans son quotidien.

Aspedah

Et aussi…

Apprentissage: évaluer et orienter des enfants en difficulté

Apport (Antenne psychopédagogique d’orientation et de ressources aux traitements)

Objectif: dépister et évaluer d’éventuels troubles de l’apprentissage et/ou du comportement, mettre en évidence les compétences et les potentialités de l’enfant.

Structure: l’Apport pour l’enfant et sa famille est une association indépendante qui propose des consultations cliniques à des enfants en difficulté et à leurs parents via des psychologues diplômées en Clinique de l’enfant.

Population: l’Apport s’adresse aux enfants dès leur naissance à l’âge de 12 ans en difficulté (trouble des apprentissages: problèmes scolaires, concentration, maladresse, etc.) Consultations cliniques basées sur l’évaluation psychologique de l’enfant et une collaboration avec le réseau de professionnels en charge de l’enfant: bilan global, bilan ciblé, observation spécifique ou encore évaluations psychométriques, un dépistage effectué généralement qu’une seule fois par an.

Procédure: la demande émane des parents, d’un médecin ou d’un professionnel (éducateur de la petite enfance, enseignant). La prise de rendez-vous est effectuée par un membre de la famille, généralement père ou mère. La consultation, incluant parents et enfants, se fait en deux temps: le bilan d’une heure et quart, suivi immédiatement d’un entretien d’une heure et demie «à chaud». Un rapport est ensuite remis, en double exemplaire, directement aux parents, lesquels décident à qui ils le transmettent. Grâce à ce rapport, des pistes d’orientation sont proposées aux familles, soit par des solutions simples à mettre en place dans son quotidien, soit par une collaboration avec un réseau pluridisciplinaire (professionnels et autres).

En savoir plus : tél. 022 345 45 35, apport@bluewin.ch – Consultations le mercredi


Back to Top ↑