Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

La politesse

« Dis merci à la dame ! », « Dis bonjour au monsieur ! »

Votre enfant rechigne, ne regarde pas l’autre personne. Peut-être est-il timide ? Ou ne veut-il pas parler à d’autres personnes ? Etre poli s’apprend. Depuis tout petit, à l’âge de 3 ans, selon les spécialistes. Inutile d’apprendre à votre enfant à faire la référence, bien sûr. Mais une base est utile. Pour optimiser les relations humaines. Et se faire apprécier en société.

Quelques pistes pour lui enseigner la politesse :

Répéter, encore et encore. « Tu n’as pas oublié quelque chose ? Je ne t’ai pas entendu dire le mot magique. » Dire bonjour, merci, s’il-vous-plaît, pardon sont des mots tant appréciés.

A quoi ça sert. A 3 ans, voire même à 5 ans, les petits ne comprennent pas bien à quoi ces formules de politesse servent. Ce ne sont que des mots. Expliquez à votre enfant que cela fait plaisir à entendre un « merci » lorsqu’une personne, ou un proche, lui offre un cadeau. Et vu le sourire après ce mot magique, faites-le lui remarquer.

L’exemple de papa-maman.

Il est inutile de répéter « N’oublie pas de dire bonjour » si vous-même ne le faites pas ou du bout des lèvres la tête baissée ! Pour donner l’exemple, vous pouvez par exemple, en entrant dans une boutique, un restaurant ou un ascenseur, dire d’une voix claire, haut et fort : « Bonjour ! » Votre enfant remarquera les gens qui ne vous répondent pas.

Patience.

Certains jours, il ne voudra pas dire bonjour ou au revoir. Ne le grondez pas mais faites-lui remarquer son « oubli ». Une phrase comme « Tu ne veux pas dire bonjour à mamie ce matin parce que tu es fâché ? » sera plus efficace qu’un rappel à l’ordre.

Sachez aussi qu’un tout-petit a ses propres codes, à vous de lui apprendre les vôtres. Pour lui, apporter un bonbon au visiteur ou l’entraîner dans sa chambre équivaut à un bonjour.

Faites-lui remarquer à quel point l’impolitesse des autres peut être désagréable.

Ainsi, il apprendra plus vite. Ce petit garçon qui lui envoie du sable dans la figure et n’a pas dit pardon, ça lui a plu ? Ce monsieur qui crie dans son téléphone à côté et gêne tout le monde, ça ne le dérange vraiment pas ? Et cette dame qui vient de le bousculer et ne s’est pas arrêtée ? Il va comprendre plus facilement.


Back to Top ↑