Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

L’éveil

Soucieux du bon développement de leur enfant, nombre de parents veulent aller plus vite, leur inculquer déjà quelques « bases » avant qu’il en soit capable. Des mères vont jusqu’à acheter des livres et des jouets pour éveiller le plus tôt possible leur petit. Ceci n’est pas anodin. Et même si les commerces de puériculture et les librairies regorgent de « bons » conseils en matière d’éveil, et ce dès le plus jeune âge, il ne faudrait pas les suivre à la lettre. Respectez les rythmes de votre petit, c’est primordial. Ne leur apprenez pas l’alphabet ou les additions à 6 mois, ils n’en retiendront rien. Et pourrait même arrivé à l’école et faire un « rejet ».

Là où les enfants sont « preneurs », c’est dans le domaine des arts. Sans compétition. Ils aiment dessiner, peindre, chanter et écouter de la musique. Des écoles dans ce sens proposent des ateliers parents et enfants ou enfants seuls où ils peuvent s’éveiller aux rythmes, en douceur. En savoir plus.

Développement de l’intelligence

C’est également durant cette première année que se construit une faculté capitale pour le développement de son intelligence: la prise de conscience qu’un objet ou une personne existe même si on ne le voit plus. En pouvant rechercher ou évoquer un être familier ou un objet qui lui tient à cœur, l’enfant manifeste qu’il a intériorisé leur image et qu’il peut s’y référer même en leur absence. Petit à petit, il va ainsi acquérir de multiples représentations qui lui permettront d’élargir son univers mental, puis de s’ouvrir à de nouvelles connaissances, d’expérimenter ces connaissances et de faire des apprentissages.

En savoir plus


Back to Top ↑