Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Mère ou père au foyer

En Suisse, les modèles familiaux ont fortement changé au cours des dernières décennies du 20e siècle, notamment entre 1990 et 2000. Le nombre des familles organisées selon le modèle bourgeois traditionnel a considérablement diminué depuis 1970, passant d’environ 330 000 à quelque 120 000 ménages. En 1970, les trois quarts environ des couples avec des enfants de moins de 7 ans vivaient selon le modèle du père travaillant à plein temps et de la mère au foyer; en 1990, leur proportion était encore de plus de 60%, alors qu’elle n’atteignait plus que 37% des ménages comparables en 2000. Le modèle égalitaire centré sur la famille a connu en revanche une progression extrêmement importante. Ce modèle familial semble fort attrayant pour les parents de la jeune génération. Malgré ces forts taux de croissance, ce modèle progressiste ne s’applique qu’à une minorité de couples avec enfants en âge préscolaire: en Suisse, ceux-ci représentaient en 2000 environ 3,5% des ménages comparables, soit 11 000 familles. Le modèle familial bourgeois contemporain a également le vent en poupe. Le nombre des ménages dont le père travaille à plein temps et la mère à temps partiel atteint aujourd’hui déjà environ 120 000, soit le niveau du modèle bourgeois traditionnel qui prédominait autrefois en termes absolus. Le nombre et la proportion des ménages organisés selon le modèle égalitaire centré sur l’emploi (deux parents travaillant à plein temps) sont en revanche plus ou moins stables.

Enfin, les pères au foyer sont moins de 4% en Suisse.

En savoir plus

Lire aussi

A noter que Luc Barthassat, Conseiller national, a déposé en mars 2010 un initiative parlementaire intitulée : Une allocation familiale pour la mère ou le père au foyer. Aucune suite n’a été donnée. En savoir plus


Back to Top ↑