Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Sièges-auto

Qui dit transport en voiture dit, pour les petits, d’être bien installés. Et d’être en sécurité. Le point sur les règlementations en la matière :

La loi fédérale sur la circulation routière (art. 741. 01 à 741. 031) prévoit quatre éléments essentiels, résumés ici:

Un véhicule ne peut contenir que le nombre d’occupants prévu dans le permis de circulation. La règle du 3 pour 2 pour les enfants n’existe plus.

Les enfants de moins de 7 ans doivent être attachés par un système de retenue pour enfants (siège).

De 7 et 12 ans, il s’agit d’utiliser, soit la ceinture, soit un siège.

La loi n’oblige plus à placer les enfants à l’arrière. Ils peuvent donc légalement occuper n’importe quelle place.

Sans siège auto, un enfant a 7 fois plus de risques d’être grièvement blessé ou tué dans un accident. 1 enfant sur 2 n’est pas attaché correctement et donc insuffisamment protégé en cas de choc. Un enfant sur six n’est pas attaché en voiture. Un choc à 50 km/h équivaut à une chute de trois étages…

Quelques précautions élémentaires

Les tout-petits (moins de 13 kg): Monter toujours le siège coque dos à la route. Si un airbag frontal est actif, installer le siège uniquement à l’arrière du véhicule. Si la tête du petit dépasse la coque, passer à un siège d’un format supérieur.

Les petits (de 9 à 18 kg): fixer solidement le siège pour enfant au siège du véhicule (attention aux montages trop lâches). Si la tête de l’enfant dépasse du siège, passer à un format supérieur.

Infos supplémentaires:

Tests de sièges d’enfants, recommandations à consulter sur le site:

Se renseigner sur les systèmes de sécurité pour conducteurs

Consulter le site du TCS


Back to Top ↑