Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

L’éducation positive ou l’éducation relationnelle


Lettre du mardi 4 janvier 2022 - Source:



L’éducation positive vient des Etats-Unis, cette méthode a été inventée dans les années 80 par les thérapeutes Jane Nelsen et Lynn Lott s’appuyant sur les travaux de deux psychiatres autrichiens: Alfred Adler et Rudolf Dreikurs.

Elle regroupe plusieurs approches éducatives qui reposent sur la valeur familiale d’une bonne relation parent-enfants.  Une relation de confiance est créée et améliore la qualité des liens affectifs par l’apprentissage de l’autodiscipline, de l’autonomie et du respect des parents comme des enfants sans recourir à la violence. L’idée est d’exclure l’usage des menaces, des reproches ou des sanctions pour faire plier l’enfant et de ne pas le faire vivre avec le sentiment constant de mal faire ou d’être puni, ce qui pourrait développer un manque de confiance en lui.

Cela ne veut pas dire qu’il faut tout accepter et céder, cette méthode n’est ni permissive ni laxiste. Pas toujours simple à l’appliquer tout le temps, ce qu’il faut c’est trouver l’équilibre entre bienveillance et fermeté.

Voici quelques sources d’articles :

EchoMagazine n°49-2021

Que penser……de l’éducation positive ? – Olivier Maulini – Université de Genève – Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation

Article – Planetesante magazine – L’éducation positive en question



Comments are closed.

Back to Top ↑