Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Les étapes du développement

Quelques généralités à ce propos, en tenant compte de l’individualité de chaque enfant :

De 3 à 5 mois, bébé relève la tête alors qu’il est couché sur le ventre, regarde de ce qui se passe autour de lui. A 5 mois, il tient assis avec soutien. Il prend conscience de ses deux mains, jouer avec et les porte à la bouche. Bébé commence aussi à suivre des yeux un objet, ses capacités visuelles sont proches des vôtres.

De 5 à 7 mois, bébé aime s’accroupir et sautiller dès que vous le tenez debout. Couché, il passe du dos sur le ventre et vice versa. Couché, il adore jouer avec ses pieds. Quant à ses mains, il se sert de son pouce et de son petit doigt pour former une « pince » et attraper des objets. Il continue ses explorations avec sa bouche. Il découvre aussi les couleurs, les textures, les sensations comme la chaleur. Au niveau auditif, bébé entend de façon plus nette.

De 7 à 9 mois, bébé reste assis, sans soutien. Il peut se tourner sans tomber. Il se met à 4 pattes sans encore pouvoir se déplacer. Il se sert de ses doigts, de manière plus précise, comme l’index, par exemple, pour pointer des choses. Bébé ouvre son regard au monde et non plus à maman seule.

De 9 à 12 mois : bébé marche à 4 pattes et commence à se mettre debout, se déplace en s’agrippant aux meubles. C’est le début d’une grande exploration, le menant à l’indépendance. Il ramasse ce qu’il fait tomber (en se baissant), il va boire seul au verre. C’est entre 9 et 18 mois que bébé se reconnaît enfin comme personne dans un miroir et se différencie des autres.

De 12 à 18 mois : vers 15 mois, bébé marche tout seul. Il va vous exprimer sa volonté de manger tout seul, avec sa cuiller. Jusqu’à 2 ans, c’est l’âge dit du mouvement.

De 18 à 24 mois, il veut monter et descendre seul les escaliers. Il va acquérir des gestes quotidiens, comme se laver le visage, enlever ses chaussures, ouvrir les portes, allumer la lumière… et les répéter à l’envi. Il aime beaucoup aussi visser et dévisser. A 2 ans, il sait manger tout seul.

De 2 ans à 3 ans, votre enfant a trouvé son équilibre et va répéter des sauts sur un pied. Il peut aussi s’habiller tout seul, se déshabiller. Il est propre le jour et la nuit, même si quelques accidents nocturnes ne sont pas rares (et surtout pas préoccupants). Sa motricité est de plus en plus précise.

Dès 3 ans, il a la motricité de son corps et va se lancer à faire du vélo sans les deux-roues. Enfin, sur un parcours qu’il connaît, il sait se repérer et se promener seul sans se perdre. Car il s’est créé un certain nombre de repères dans l’espace. Ce n’est pas une raison pour ne pas le surveiller, car il aime expérimenter…

Si vous avez quelques soucis, voici des lieux pour consulter et, ainsi, être rassuré :

La Guidance infantile, rattachée au Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (HUG). Cette unité ambulatoire, nichée à Champel, destinée aux petits de 0 à 5 ans, propose des évaluations effectuées par des pédopsychiatres, des psychologues, des logopédistes et des assistantes sociales.

L’Office médico-pédagogique (OMP) peut vous aider. Ses missions sont de s’occuper des enfants (et des adolescents) présentant des troubles psychologiques, des défauts de langage ou certaines affections sensorielles, motrices, notamment. Le SMP assure également la prophylaxie, le dépistage, le diagnostic et le traitement médico-pédagogique de ces troubles grâce à une prise en charge de professionnels (médecins, pédopsychiatres, psychologues, logopédistes, psychomotriciens, assistants sociaux) via onze lieux de consultation dits «de proximité» répartis dans tout le canton. Neuf d’entre eux sont destinés aux enfants et leurs familles (les autres étant dévolus aux adolescents).

Pour en savoir plus sur ces lieux de consultations pour enfants de 0 à 12 ans.


Back to Top ↑