Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Mariage forcé/arrangé

On considère qu’il y a mariage forcé dès que l’un des conjoints n’a pas la possibilité de refuser. Dans un mariage forcé, les personnes concernées ne peuvent pas se défendre parce qu’elles sont contraintes au mariage par les parents, les beaux-parents, la parenté et/ou la communauté. La pression familiale et sociale peut aussi se manifester sous la forme de menace, de chantage affectif ou d’autres traitements qui humilient et contrôlent la victime.

A Genève, il faut savoir que, depuis le 1er janvier 2013, les officiers d’état civil ont l’obligation de dénoncer tout soupçon de mariage forcé ou arrangé.
En cas de contrainte, il ne faut pas hésiter à appeler le 117.
Le Foyer « Au cœur des Grottes » héberge toute femme, avec ou sans enfants, qui vit de telles contraintes et menaces. En savoir plus: www.coeur.ch
La Fondation Surgir lutte contre les mariages forcés: www.surgir.ch


Back to Top ↑