Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

L’école inclusive, c’est quoi?


Lettre du jeudi 8 décembre 2016 - Source: FAPEO



« L’école vise à offrir à chaque enfant l’environnement scolaire le plus adapté lui permettant de maximiser son potentiel ». Ceci quels que soient ses besoins, son handicap, son talent, son origine et ses conditions de vie économiques et sociales. L’école inclusive s’adresse à tous les élèves, qu’ils ou elles soient tout à fait ordinaires, à haut potentiel, issus de communautés ethniques ou religieuses particulières, sportifs d’élite, musiciens ou en situation de handicap.

De nombreuses études relèvent que les enfants avec des besoins éducatifs particuliers ou handicapés réussissent mieux lorsqu’ils sont inclus dans le système ordinaire. La qualité et le temps d’apprentissage des autres élèves n’en souffrent aucunement. Il y a même un bénéfice supplémentaire: l’ensemble des élèves tend à développer des valeurs liées à la tolérance et à la capacité d’intégration.

Dans son concept, l’école inclusive vise à maximiser le potentiel de tous les élèves. Or, les situations individuelles sont multiples et diverses. Il ne peut pas y avoir de modèle unique pour la mise en œuvre de l’école inclusive. Un dispositif approprié pour soutenir un-e élève à haut potentiel est forcément différent de celui nécessaire à un enfant handicapé ou souffrant d’un trouble d’apprentissage.

Depuis 25 ans, la tendance genevoise est à l’inclusion scolaire et de nombreuses expériences pilotes ont été menées. Toute une série de dispositifs existent déjà, les intégrations individuelles, les mesures de compensation des désavantages pour certains troubles d’apprentissages, les dispositifs sports-art-études, etc.

Les équipes pluridisciplinaires
Lors de la rentrée scolaire 2015, des équipes pluridisciplinaires ont été mises en place dans 3 établissements du canton de Genève. Composée du directeur de l’établissement, d’enseignants, d’un éducateur, d’une infirmière, d’un psychologue et d’une coordinatrice pédagogique, cette équipe a pour mission de développer le travail en réseau et le partage de compétences dans le cadre de l’école inclusive.

Les enseignants signalent fréquemment leur difficulté de gestion des différents troubles d’apprentissage rencontrés dans une classe de 20 élèves. Ils doivent prendre en compte les troubles du comportement, de l’apprentissage, les troubles du spectre autistique, etc. L’équipe est donc présente en soutien, partageant ses compétences professionnelles diverses et les mettant au service des élèves et des enseignants.

Après une année de fonctionnement, les aspects positifs relevés par l’ensemble des acteurs sont nombreux. L’expérience n’a pas été étendue à d’autres établissements à cette rentrée, mais a été reconduite dans les mêmes établissements. Une évaluation suivie de la mesure est en cours. Les parents d’élèves par la voix de la FAPEO espèrent que des moyens pourront être trouvés pour que l’ensemble des établissements puissent bénéficier de ces apports professionnels variés et précieux.

Et les parents dans l’école inclusive?
La FAPEO représente les parents de l’école obligatoire auprès de la commission consultative de l’école inclusive. Le rôle de la commission consultative consiste, en premier lieu, à prendre connaissance du dispositif existant et des projets engagés en la matière. Cette instance constituera, en outre, une plateforme de consultation et sera une force de propositions en accompagnement des travaux menés au sein du comité de pilotage présidé par le département.

Sources: http://ge.ch/dip/lecole-inclusive-geneve    https://edu.ge.ch/site/capintegration/


Livre de la semaine


  • Les enquêtes PISA dans les systèmes scolaires valaisan et genevois


  • Comments are closed.

    Back to Top ↑