Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

L’impact de la crise sanitaire sur la santé mentale des jeunes

Covid-Santé mentale des jeunes

Lettre du mardi 1 février 2022 - Source:



L’état de bien-être de nos jeunes s’est considérablement améliorée depuis les 5 dernières années, selon le Rapport national de santé de 2020.

Toutefois avec la crise sanitaire du à la Covid-19, les diverses mesures prises ont eu des conséquences énormes et variées sur le fonctionnement de notre société et mis à rude épreuve notre santé mentale, surtout celle de nos jeunes.

Après plusieurs confinements, interdictions de rassemblement, cours à distance, restrictions ou interdictions à pratiquer son sport, port du masque et des mesures sanitaires imposées qui changent régulièrement, le moral de nos jeunes est fortement impacté.

Selon l’interview de la RTS du 29.01.2022 en podcast par le Point J de la Prof. Kerstin von Plessen, cheffe du service universitaire de psychiatrie de l’enfance et de l’adolescence au CHUV, tous ces événements ont ébranlé leur perspectives d’avenir et de lien social, créant un sentiment de désécurisation chez des jeunes qui se cherchent et qui ont besoin d’un développement en groupe et d’un cadre scolaire. Une hausse par rapport à 2020 a été constaté dans les admissions ambulatoires des institutions médicales ou sociales de plusieurs cantons, venant en aide aux jeunes pour états dépressifs ou tentative de suicide. D’autres facteurs aggravants en ce temps de pandémie peuvent mener ces jeunes à ressentir une grande pression et à détériorer leur santé mentale. Parmi ces facteurs, il y a la pression mise par les parents, l’école, le sport, les activités extra-scolaires en les sollicitant de plus en plus ne laissant pas de place à l’ennui, un cadre familial ou social peu présent ou inexistant, ou des types d’enfant présentant déjà auparavant des problèmes d’anxiété ou de dépression. Pour aider ces jeunes à parler et à exprimer leur mal-être, en tant qu’adultes, nous devons être à l’écoute, les observer et être attentifs aux signes qu’ils nous envoient.

Autres articles traitant le sujet:

Pour vous aider ou venir en aide à un de vos proches, voici les services qui peuvent vous conseiller:

Stopsuicide

Malatavie prévention (HUG), tél.022 372 42 42 Ligne Ados

Numéro d’urgence : 147

La Main tendue : 143

Ciao.ch

Minds, Promotion de la santé mentale à Genève

 



Comments are closed.

Back to Top ↑