Menu

Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, Commission cantonale de la famille

Elever des enfants

Question de Chloé

Bonjour,

J'ai 2 filles de 7 ans et demi et 5 ans et demi. Depuis quelques temps, elles ont petit à petit changé leur attitude envers moi. Elles ont l'impression qu'on leur demande trop et que tout est fait pour les ennuyer. Je ne leur demande pas plus qu'avant. Elles doivent par exemple débarrasser leur assiette, mais maintenant c'est en disant "On doit toujours tout faire ici ! Toi tu ne fais rien !"
Si je leur demande gentiment de se mettre en pyjama, elles disent "Ooooooh mais tu ne fais que de nous embêter, tu es méchante !"
Elles me disent souvent "Tu ne fais rien, tu n'as qu'à ranger nos affaires.".

Je ne leur demande pas de l'enthousiasme. Mais comment leur faire comprendre que je leur demande peu, que je fais le mieux pour elles, que ce que je leur demande n'est pas pour les ennuyer ?

Merci pour vos conseils.
Réponse de Familles GenèveBonjour Chloé, Il existe peut-être plusieurs raisons qui les poussent à réagir ainsi. L’image qu’elles se font de vous d’une part, et de l’autre, celle qui leur est transmise par les autres membres de la famille, par l’attitude que l’on peut avoir envers vous. Elles peuvent être également influencées par leurs camarades d’école, selon les situations familiales des uns et des autres.Réfléchissez si autour de vous, à part vos filles, on reconnait ce que vous faites, si l’on vous félicite de façon générale pour des simples actions au quotidien, ou ci ce n’est pas le cas et au contraire on vous reproche de ne rien faire. Ceci pourrait en tous cas influencer l’image qu’elles se font et l’attitude qu’elles ont envers vous.Nous le savons tous, les tâches ménagères sont peut-être les moins reconnues, néanmoins ce ne sont pas celles qui donnent le mois de travail, surtout avec des enfants en bas âge. Prenez le temps de leur expliquer en quoi cela consiste, montrez-leur ce que cela représente pour qu’elles s’en rendent compte. Parfois, lorsqu’on est absent en ces moments (école etc.), on se rend compte difficilement du travail que cela représente.Si ces conseils s’avèrent inefficaces car votre situation familiale mérite d’être mieux détaillée, nous vous conseillons de prendre contact par téléphone avec «Allô Parents». Une permanence téléphonique de l’Ecole des Parents, pour partager «à chaud» une difficulté familiale ou éducative : 022 733 22 20



Comments are closed.

Back to Top ↑